What the folk !? Live session #3

Posted on 28/12/2010

0



——————————————————————————————————————————————————————-
Paplib
——————————————————————————————————————————————————————-
On pourrait s’imaginer que le choix des artistes est un moment difficile dans l’organisation d’une WTF live session, un chemin semé d’embûches, truffé de discussions houleuses et le jury parfois sévère, souvent divisé. Parfois le propos est violent, déplacé, et puis le sang coule, il faut bien se faire entendre. Et puis des fois… La preuve avec Paplib, l’avis de la coloc’ est unanime! Vous savez la fameuse joie des coïncidences….

Paplib, la première fois qu’on l’a rencontré, ce n’était pas pour parler musique mais pour faire ripaille et bonbance un jour de semaine, et, entre l’entrée et le dessert, Paplib, vous dit, presque à voix basse, qu’il fait un peu de zik comme ça. Il gratouille. Il a quand même un Myspace.

Ben vas-y file, ca nous intéresse. www.myspace.com/paplib

J’ai cru tout d’abord que Pap lib était un groupe. Une multitude de sons ovniesques vous traverse l’oreille, issus d’instruments non identifiés et des chansons vaporeuses, extraordinaires. La voix est planante et l’univers ingénieux – boîte a rythme, maracas, foulard musical, contrebasse cordes pincées, guitare à l’archet et autres ustensiles mystérieux-qui nous invitent à entrer dans un univers cotonneux, vibrant et léger, tout en restant rock n’roll (si si!).

Alors on pense à une What the Folk !? live session avec la bande de Paplib. Sont-t-ils nombreux ? Ont-ils une batterie ? Non parce que si c’est le cas, ça devient chaud…

Paplib, c’est lui, lui tout seul, notre convive du début de la petite histoire, en fait.
On l’imagine, chez lui, bidouillant sa boîte à rythme, chercheur inlassable de sonorités inexplorées. Sur scène, il s’entoure d’instruments étranges, d’accessoires dont il nous reste à découvrir les ressorts cachés, connus de lui seul. Paplib, seul sur scène et inclassable. Et le petit frisson d’un spectateur se communique bientôt à tout le monde aussi rapidement que Paplib nous transmet sa sensible transe.

Et il a y a ce moment où une personne se détache du public pour rejoindre l’énergumène (on avait quand même repéré la contrebasse sur le tapis). Duo improbable… Et puis, la sauce monte tellement qu’on en reste coi, Pas de doute, on ne sait pas ce qui va nous arriver lorsque Paplib est rejoint par …un accordéoniste pour une reprise de Hymnie’s Basement .
(Je préfère rester discret sur la performance de l’accordéoniste, je le connais trop bien, il pourrait se vexer. En plus, il est gaillard, ca pourrait être dangereux)
Il y a ceux qui ont vu Paplib et qui savent…et il y a ceux qui n’imaginent pas encore ce qui les attend….

——————————————————————————————————————————————————————-
Ugh!
——————————————————————————————————————————————————————-
Pour continuer cette What the Folk live session !? #3, Ugh ! nous a rejoint, un peu à la bourre, la faute à Mme Neige, Monsieur Train. Le bonhomme ne prend même pas le temps d’enlever son bonnet que déjà sa voix s’élève tranquillement, accompagnée par un jeu de guitare sans appel. Ugh ! maintient le cap et ne lâche rien, enchaîne les morceaux sans temps mort, à rendre ivre le public, sous le charme. Etrange musicien-compositeur, qui nous livre créations et reprises, sans prétention. Prenez, c’est pour vous et faites en ce que vous voulez !

www.myspace.com/ughrennes

www.myspace.com/tepidyolkband

Les photos sont ICI !?

//Pauline & Gaëtan\\

Add to FaceBookAdd to MySpaceAdd to Twitter

Advertisements