What the folk !? Live Session #4_Part 2

Posted on 05/03/2011

1



——————————————————————————————————————————————————————-
OK
——————————————————————————————————————————————————————-
Ça y est, le deuxième soir de notre festival arrive. Pas tout a fait remis de la veille (l’époque de l’insouciance où l’on pouvait enchainer deux soirées un peu corsées est définitivement révolue…aïe), on a tous quand même un sourire collé au visage, impatient de voir arriver nos invités, les artistes, de voir la soirée, petit à petit, se mettre en place, les verres qui trinquent, un brouhaha qui se crée. Et le premier à arriver, c’est Guillaume de OK. Il n’avait pas encore sorti sa gratte que les Amiraux&Co étaient tous emballés.

Ok pourrait sortir d‘un film des frères Cohen, tout droit des grands espaces américains.  Pas un de ces  personnages ringards ou suspects qui vous attendent devant chez lui avec un fusil et les grenades pas loin au cas ou il vous viendrait l’idée d’entrer dans sa propriété, non non, un de ces autres plutôt, à l’allure sympa, à l’approche cordiale et généreuse, qui peut passer des heures à se balancer dans un rocking chair en vous racontant sa vie .  On a envie de l’écouter, de parler avec lui, de mieux le connaitre. C’est ce qu’il fait sur scène, en partageant ses petits moments de vie qui l’ont marqué, une balade en montagne qui tourne mal, un album qui l’a bouleversé mais aussi inspiré.

Folk et puissant, il nous communique rapidement sa joie d’être la,  sur la scène de notre salon (un tapis en fait, mais bien bien épais comme on les aime).  Il s’improvise cow boy de cette scène folk, proposant des mélodies tantôt douces tantôt nerveuses, oscillant entre mélancolie pop et énergie et fièvre rock’n’roll.

Sur scène (sans tapis), il parait que OK se fait accompagner par 2 percussionnistes, rien que ça ! Étrange trio qu’on est impatient de voir. Retrouvez sa musique sur son premier EP, je ne sais pas trop où, je ne sais pas trop comment, sur un site, « cartoncartoncarton »… Bref, le mieux c’est d’aller voir la ou la!

——————————————————————————————————————————————————————-
LILT
——————————————————————————————————————————————————————-
Il est 22h. LILT va commencer. Un petit concerto à la sonnerie est improvisé par les derniers retardataires qui pensent qu’arriver à la bourre dans une soirée, ça fait cool. Yeah babe. C’est bon, on est prêt?

LILT peut maintenant commencer.

Juste un concert, comme ça, 45 petites minutes, qui sont passées trop vites, et ça a suffi. LILT nous a envoûtés,  tous piégés  dans son univers onirique.  LILT, c’est avant tout 2 voix, celle de Aude, suave et douce qui vient balancer celle de Camille, grave et captivante. Ces deux voix, s’enlacent  et se complètent à merveille pour prendre la route d’une promenade musicale et féerique sans cérémonie, juste avec une  certaine mélancolie, qui doit vous rappeler un peu Cocorosie. Toutes leurs histoires nous ramènent à un monde étrange, posé, où les corps sont chocolatés, assez légers pour voler, mais un monde assez  petit pour rentrer dans notre salon. Entre 2 chansons, elles trouvent le temps de nous faire rire, de papoter, devant un people attentif, un peu timide.

On voudrait mettre toutes les vidéos, juste pour faire partager ce moment avec ceux qui malheureusement ont préféré partir au ski ce week end là, (sans neige, il y a de quoi à avoir des regrets), pour que vous puissiez les regarder et les re-regarder, oui tout le concert, en boucle, chaque jour, à la place de LOST ou autre  Desperate Housewife.   Et puis non, en fait, on préfère vous mettre l’eau à la bouche, que vous aussi vous soyez impatients du prochain concert. Bon ok, ok, une dernière pour la route.

Nous avons tous fini le concert un peu rêveurs, beaucoup charmés, un peu amoureux ? Vraiment séduits, quelque peu fascinés.

 

On voulait tous leur EP mais il est en cours, alors les dates de leur prochains concerts ? Pas une. Ces filles restent un mystère…

Les photos son ICI !?

//Gaëtan\\

Add to FaceBookAdd to MySpaceAdd to Twitter

Advertisements